Votre profil

Handicap Deux-Sèvres » MAS » La Peyratte

MAS de La Peyratte

Les Maisons d'Accueil Spécialisées (MAS) sont des établissements médico-sociaux destinés à accueillir des personnes adultes atteintes d'un handicap intellectuel, moteur ou somatique grave, ou gravement polyhandicapées, qui nécessitent une surveillance médicale et des soins constants.

 

Les MAS vous proposent trois modalités d'accueil : l'accueil permanent, l’accueil de jour et l'accueil temporaire.

 

Les MAS assurent l'hébergement et les besoins de la vie quotidienne, l'aide et l'assistance constante nécessaire, les soins médicaux et paramédicaux et les activités occupationnelles, d'éveil, d'épanouissement, d'animation et l'ouverture à la vie sociale et culturelle.

 

Le financement des MAS est apporté par la Sécurité Sociale. Une participation financière aux frais d'hébergement et d'entretien (forfait journalier) reste cependant à votre charge. Ce forfait peut etre pris en charge au titre de la couverture maladie universelle complémentaire. Si vous etes bénéficiaire de l'allocation pour adulte handicapé (AAH), celle-ci pourra etre réduite de 30 % en vous dispensant de l'acquittement de ce forfait.

 

L'accès et la détermination de la forme d'accueil, se font sur orientation de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Contact

Adresse

M. A. S. "LES PEUPLIERS"
24 GRAND-RUE RUE
79200 LA PEYRATTE

Téléphone

05 49 94 11 57

Fax

05 49 94 65 21

Voir aussi

Le handicap à La Peyratte

Maison départementale des personnes handicapées

Pour vous orienter vers cet établissement, contactez : MDPH 79 : Deux-Sèvres

Public accueilli

Mixité

Établissement Mixte

Tous Types de Déficiences Pers.Handicap.(sans autre indic.)

Hébergement Complet Internat : 33 places
Semi-Internat : 3 places

Handicapés mentaux profonds ou sévères

Accueil de Jour : 5 places
Hébergement Complet Internat : 34 places

Handicapés mentaux profonds ou sévères

Les personnes atteintes de retard mental sévère ou profond sont incapables de vivre de façon autonome. Elles nécessitent un encadrement permanent, et doivent être accueillis dans des structures médicales spécialisées.

Si dans le cas du retard mental sévère un langage rudimentaire peut exister, le retard mental profond limitera dans le meilleur des cas l'individu à l'acquisition de quelques mots. La personne pourra éventuellement communiquer très sommairement par geste ou sons inarticulés.